Game of Thrones Saison 8, réponse aux critiques (article court)

A ne pas lire si vous n’avez pas encore vu la fin de la série ! Je ne spoile pas totalement mais certainement déjà de trop.

Il y aurait tant à dire sur cette huitième saison mais on va juste reprendre quelques critiques qui ont été faites et donner un commentaire en quelques mots à leur propos :

On ne combat pas dos à une citadelle

Alors, en fait, il y a plein de bonnes raisons pour combattre dos à une citadelle et c’est notamment le cas quand on ne veut pas supporter un siège.

Winterfell n’a pas de douves et doit faire face à un nombre énorme de marcheurs blancs. Personnellement, vu les forces en présence, je les estime entre cent et deux cent milles, la plupart ne sont pas armés ou sont de mauvais combattants mais le nombre épuise les défenseurs. Il faut donc en tuer un maximum dés qu’ils arrivent et la stratégie expliquée par Brienne ne paraissait pas si mauvaise avant coup (après, c’est facile). Ne pas oublier que personne ne sait vraiment à quoi s’attendre.

Par ailleurs, comme on l’a vu à la bataille de la Nera (ceci, c’est plutôt pour le siège de Port-Real), il n’est pas si difficile de pénétrer à l’intérieur d’une forteresse donc il est très important de tenir les portes.

Je le répète, et c’est commun aux deux batailles, les défenseurs ne cherchaient pas épuiser les assiégeurs, ils cherchaient à les affaiblir et à les tuer. Et il y a des contingences logistiques. A Winterfell, il y a très peu de ravitaillement, donc il faut tuer le plus vite possible un maximum d’ennemis. A Port Réal, seule la compagnie dorée est dehors et ce sont des mercenaires dont on se fout de la vie. Et s’ils arrivent à affaiblir rapidement l’ennemi, le siège ne pourra plus se tenir.

Pourquoi envoyer les dohtrakis à l’assaut ?

Et pourquoi pas ? D’abord, cela fait des images magnifiques. Ensuite, ce sont des guerriers qui n’ont appris que ce genre de combat en force. Enfin, rien ne dit que leurs épées ne permettent pas de tuer des marcheurs blancs. D’abord, ils viennent d’Essos et je ne suis pas sur que leurs épées ne soient pas faites en acier valérien. Ensuite, on voit assez mal et elles pourraient très bien être faites en verdragon. Enfin, les marcheurs blanc ne sont tués que par certain type d’arme mais quand ils sont décapités, ils sont quand même affaiblis.

Cela dit, autant je comprends qu’on les envoie charger (des chevaux ne servent à rien pour défendre) autant je ne suis pas sur pour leurs armes.

Les dragons ont des performances trop variables

Quand un dragon, affaiblit et déjà blessé à la base !, est tué, c’est par surprise et les bateaux assaillants ont le bon angle. En plus, il n’est pas dirigé par Jon. C’est l’excès de confiance de la part des targaryens qui a fait qu’ils ont pu l’avoir.

Quand Dany détruit tous les engins de défense et la flotte de Port Royal, elle a eu le temps de réfléchir, de se préparer et elle peut prendre les bons angles d’attaque. Par ailleurs, les défenseurs ont équipé l’entièreté des murailles avec les balistes mais elles sont très lourdes à manœuvrer et elles ne peuvent couvrir tous les angles donc il y a perte de temps pour pouvoir viser quand le dragon, s’il est prêt vole très vite. Les Lannister ont été trop confiants dans l’édification de leurs défenses (ce qui est cohérent avec le fait que Cerseï n’a quasiment jamais fait que des mauvais choix stratégiques et tactiques). Ils auraient peut-être dû équiper uniquement les alentours du Donjon Rouge avec du coup beaucoup plus d’angles assurés avec le même nombre de machines sans devoir trop bouger. Mais cela aurait fait du cœur du pouvoir une cible beaucoup plus évidente et directe.

Daenarys n’est pas cohérente

Non, non et non. Regardez toutes les saisons précédentes et tout vous paraitra tellement évident. Combien de fois ne menace pas-t-elle de tout réduire en flammes ? Son caractère colérique, impulsif n’est pas du tout neuf … et est totalement constant. Par ailleurs, plus elle a de pouvoir et moins elle écoute ses conseillers et plus elle prend confiance en elle et devient fasciste.

Je pense que les fans, et ils ont été nombreux, de son personnage ont complètement occulté et excusé tous ses côtés négatifs, exactement comme Tyrion le dit tout à la fin, d’ailleurs. Du coup, la trahison parait arriver d’un seul coup, mais ce n’est dû qu’à un aveuglement très long et au déni.

Par ailleurs, les circonstances de la dernière saison et sa paranoïa qui n’a cessé de grandir au fil des trahisons expliquent aussi beaucoup de ce qui se passe (la menace de John et son refus d’assumer un amour incestueux).

Enfin, le message de la série était depuis le départ de se méfier des bons Rois qui revendiquent leur trône par un droit divin et de par leur naissance. Et qui prétendent faire le bien aux autres et aux plus faibles, même malgré eux. Parfois, ils se transforment en fascistes sanguinaires qui préfèrent encore changer le monde (faire table rase et partir sur du neuf !) que de changer leur vision du monde et admettre qu’ils ont pu avoir tort ou que le monde n’a pas nécessairement besoin d’eux.

Il n’y a pas de révolution ni de démocratie

On me dit que tout revient comme avant ? Et pourtant, on abandonne l’hérédité, on a un Roi qui abandonne autant le pouvoir symbolique que réel et personne ne le manipule en sous main. Le Roi est choisi par l’ensemble des Royaumes. Les Royaumes peuvent choisir de partir sans que cela ne crée de guerre et la défense de la capitale n’est plus effectuée par une armée aux mains d’une famille (même si c’est un peu très très bizarre de voir les Dothrakis s’en charger). Enfin, il y a aussi le fameux trône de fer qui disparait et le seul trône qui existe encore est un fauteuil roulant (très symbolique). Le Roi n’a plus les attributs de la puissance et il est respecté pour sa connaissance et non plus pour sa force brute.

La scène avec Sam qui propose une forme extrême de démocratie (le suffrage universel) est là aussi pour nous montrer qu’on ne passe d’une extrême avec l’autre si facilement (surtout que la population est en grande partie non éduquée). Ce qu’on obtient est bien une révolution mais une révolution durable et surtout le meilleur de ce qui pouvait être obtenu à ce moment là.

Arya qui tue le Roi de la Nuit

Elle ne se télétransporte pas ! L’arbre sacré est protégé au moins partiellement par les murailles et il y a des passages secrets. On en parle d’ailleurs quand Théon est assiégé par le bâtard des Bolton. Donc pour moi, son apparition est tout à fait crédible. D’autant plus qu’elle a appris tout au long des saisons à se battre à la perfection et à se glisser tel un ninja. A noter que les concepteurs de la série savaient depuis toujours que ce serait elle qui tuerait le Roi de la Nuit. Le « not today » n’est qu’un rappel d’un épisode d’une des premières saisons et tout son parcours a été fait dans ce but là. C’était LA tueuse de méchants et il était parfaitement logique que ce soit elle qui oeuvre.

Les prophéties ne se réalisent pas

Alors là, en revoyant les premières saisons, j’ai été plutôt étonné mais énormément de choses qui sont dites comme allant se réaliser se révèlent vraies. Par exemple à propos de Cerseï qui va être remplacée par une plus jeune (même si ce n’est que pour quelques heures) ou même le rêve que Daenerys fait dans la tour de la cité Quarth. On la voit avec de la cendre qui tombe (qu’on pouvait prendre pour de la neige) et elle carresse le trône mais ne s’y assoit pas.

Après, on constate clairement que la « dame en rouge » se trompe à de nombreuses reprises mais peut-être est-ce, comme elle le dit, parce que les signes sont flous et qu’elle n’arrive pas à les interpréter. C’est un peu le piège avec les prophéties, c’est un peu comme avec les voeux d’un génie (qui peuvent se révéler dangereux). Ce qu’elles expriment ne dit pas toujours ce qu’elles n’expriment pas ou ce qui est sous-entendu. Elle ne donne qu’une partie de la vérité. Notre imagination limité fait le reste mais il est souvent impossible de les comprendre et d’anticiper tout ce qui va réellement arriver.

Une prophétie a autant de valeur que la personne qui la dit a de compétences et que la personne qui l’entend est capable de comprendre. Or, on a tous nos préjugés et même en face d’une vérité évidente, on peut être dans le déni.

La fin de Cersei est nulle et pas appropriée

J’imagine que certains auraient préféré la voir torturée ou mourir de manière crade. Je n’ai pas ce genre de penchant même si j’admets que la fin de Ramsey Bolton m’a fait plaisir (mais ce fut clairement le méchant le plus sadique et immoral de la série).

Pourtant, elle qui fut si fière et arrogante toute sa vie, elle qui est restée au balcon du Donjon Rouge pour défier Dany jusqu’au dernier moment, elle qui n’a pas hésité à intriguer (même si ce ne fut pas toujours fait très intelligemment) tout au long de la série se retrouve en petite chose fragile qui pleure et qui se retrouve écrasée par les pierres du Donjon Rouge symbolisant ce pouvoir qui était bien trop lourd pour ses épaules. Ecrasée en fuyant !

Et ce que j’aime aussi, c’est que cette fin nous la montre dans son côté le plus vulnérable et le plus humain. Il fallait absolument nous montrer ça ! Elle qui avait même résisté sans faillir à l’humiliation des moineaux est là à pleurer car elle comprend que sa fin est imminente, qu’elle a trop tardé et qu’elle ne pourra plus se sauver ni sauver la seule chose qui compte pour elle : son enfant.

Avec la musique derrière qui était parfaite, j’ai vraiment trouvé ce moment magnifique et approprié.

Et puis, je pense qu’elle ne méritait pas un châtiment sadique sachant qu’elle réprouvait elle-même et était dégoûtée de la cruauté de son fils ainé.

Enfin, certains regrettent sans doute qu’Arya ne l’ait pas tuée. Pourtant, c’est moralement une bonne chose qu’elle abandonne sa vengeance et qu’elle laisse d’autres s’en occuper à sa place. Oui, on était content de la voir s’occuper de Walder Frey, par exemple, mais au final, si elle retient cette leçon et laisse tomber Cerseï, c’est une bonne chose surtout qu’elle va quand même mourir. Et ça nous donne cette scène magnifique entre le limier et elle, pleine d’une tendresse magnifique envers celui qui a été un père pour elle.

Une vidéo à voir

Je ne résiste pas à l’envie de partager cette super chouette parodie musicale du roi de la nuit sur un air de « I just died in your arms tonight’ :

2 réflexions sur “Game of Thrones Saison 8, réponse aux critiques (article court)

  1. Pingback: En vrac de la télé (1) | Blog d'Aurian

  2. Pingback: Bilan et rétrospective 2019 | Blog d'Aurian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.