Parité et choix des électeurs à Tournai (élections 2018)

J’avais déjà traité du sujet dans un autre article il y a six ans, mais pour Namur.

En regardant les résultats personnels sur les listes, j’ai eu l’impression d’un conseil communal élu beaucoup plus masculin que féminin alors j’ai voulu vérifier (il faut toujours objectiver).

Tableau

La colonne Changement –> SPPP (situation plus proche possible parité) représente le nombre d’élus changeant de sexe nécessaire pour s’approcher le plus possible de la parité.

Nbre élus Elus H Elus F Chgmt –> SPPP %H %F
PS 16 10 6 2 63% 38%
MR 10 9 1 4 90% 10%
Ecolo 7 4 3 0 57% 43%
Ensemble 5 4 1 1 80% 20%
PTB 1 0 1 0 0% 100%
Tous 39 27 12 7 69% 31%

De manière globale, il manque 7 élus de sexe féminin pour passer de 31% à 48%. Soit une augmentation du nombre de femmes de 58%.

Le PTB n’a eu qu’un seul élu (et donc difficile de l’évaluer) mais s’il en avait eu un deuxième, il aurait été le parti le moins paritaire avec 100% d’élus d’un même sexe (qu’il soit féminin ne change rien pour nous).

Un seul parti comptant plus d’un élu obtient une situation de parité (vu le nombre d’élus impair), il s’agit d’Ecolo. A noter que s’ils avaient obtenu un élu de plus, ils auraient eu la parité parfaite.

Ensuite, le PS est plutôt en bonne posture avec 63% d’élus masculins.

Enfin, deux partis sont très mauvais : Ensemble et le MR (80 et 90% d’hommes). Pour ensemble, il faut dire que deux élus de plus auraient tout changé. On va donc me dire que c’est aussi une question de nombre d’élus qui favorise certaines listes.

Tableau à parité d’élus

Alors, chiche, faisons le calcul à parité d’élus.

Que ce serait-il passé, s’ils avaient tous eu seize élus comme le PS ? De cette manière, les petits scores sont moins désavantagés.

Nbre élus Elus H Elus F Chgmt –> SPPP %H %F
PS 16 10 6 2 63% 38%
MR 16 11 5 3 69% 31%
Ecolo 16 8 8 0 50% 50%
Ensemble 16 12 4 4 75% 25%
Tous 64 41 23 7 64% 36%

Dans ce tableau, c’est Ecolo qui reste le champion avec une parité parfaite.

Ensuite, le PS reste deuxième mais c’est le MR qui s’améliore et passe de bon dernier à un troisième avec un pourcentage d’hommes allant de 90% à 69%. Ca ne reste pas glorieux mais c’est déjà plus proche de la moyenne.

Enfin, pour Ensemble, on passe de 80% à 75% (très petite amélioration) d’élus homme et on devient le plus mauvais parti dans le « genre ».

Conclusion

On ne peut rien conclure sur le caractère sexiste ou machiste des partis ou même des électeurs. Mais, dans les faits, on peut quand même constater qu’Ecolo est à Tournai le parti qui arrive à avoir les meilleurs résultats pour la parité de genre et son futur allié socialiste se débrouille pas trop mal compte tenu de la moyenne.