L’Odyssée d’un marin belge par le Commodore e.r. Daniel Geluyckens

En souvenir de Daniel Geluyckens

L’auteur du livre est décédé il y a deux ans (en 2016). Le Roi était représenté à son enterrement.

Sur le lien ci-dessus, vous trouverez des photos et un petit texte d’hommage qui finit par les mots suivants :

« Un grand marin et un homme de cœur nous a quitté. Bon vent amiral ! »

Editions de la Dyle / trouver le livre

Les Editions de la Dyle ont disparu depuis 2007.

Mon beau-père l’a trouvé, avec difficulté et chance, sur un site de vente de livres d’occasion. Il est évident qu’il ne sera plus réimprimé et donc restera très difficile à trouver.

J’aimerais pouvoir le rendre disponible plus largement (scan, retranscription) mais ça demanderait du temps que je n’ai pas pour le moment. Si ça  vous intéresse, toutefois, merci de me le faire savoir par e-mail. Ou si vous voulez vous y opposer (famille de l’auteur), faites le moi savoir également.

Un témoignage instructif et intéressant

J’adore lire des biographies ou les témoignages des gens de terrain. En matière de guerre, ce n’est évidemment pas suffisant et la remise en contexte ou la globalisation est indispensable. Mais, dans le cas présent, cela nous permet de nous plonger dans le parcours d’un de nos marins les plus illustres pendant toute la seconde guerre mondiale. Ce témoignage est, à ce titre, précieux et passionnant.

C’est mon beau père qui, après l’avoir lu, me l’a prêté (je l’en remercie).

Ce qu’on vécu nos marins dans le Mercator durant les premiers mois de la guerre fut terrible. Pas tant à cause de « combats » (inexistants) ou des dangers de la guerre mais plus à cause du dénuement et du quasi abandon de nos matelots durant cette première période.

Ensuite, ils se virent offrir l’occasion de servir dans la Navy. C’est un motif de fierté car un petit nombre le fit avec beaucoup de courage et de bravoure. D’un autre côté, même si les autres ne le firent pas, ils continuèrent leur engagement d’une autre manière qui ne fut pas moins utile pour autant. Je ne crache sur personne.

Les soldats, dont l’auteur, qui continuèrent purent oublier la mauvaise période du manque de nourriture, eau et celle des cafards du Mercator pour entrer à l’école de la Navy. Daniel Guluyckens en sortit premier de sa promotion ! Et il raconte comment les belges qui servaient là bas étaient appréciés, non seulement des militaires mais également de toute la population.

Dans les services qu’il accomplit, il y a la protection des navires marchand. Les U-Boot attaquaient en meute rendant ce travail d’escorte essentiel mais aussi terriblement dangereux.

Il y eu aussi l’aide au débarquement en Italie, des missions dangereuses en Méditerranée.

Et, enfin, le travail autour du débarquement le jour J. Même si on sait que les alliés avaient la maitrise et que le débarquement fut très largement une très grande réussite, on ne peut s’empêcher de frissonner par le témoignage d’un homme et de ses frayeurs. L’action des allemands et de leurs armes miracles donna parfois l’impression qu’ils pouvaient changer la donne de la guerre. Ce ne fut jamais le cas, mais pour un soldat au plus proche du feu, il est évident que cela avait de quoi effrayer. Surtout quand les épisodes qu’il décrit montre qu’il a vraiment échappé tant de fois à la mort.

Quand on se dit que la guerre, pour lui, a duré durant cinq ans ; cinq ans dans la peur, l’action, le feu, etc ! Même si ce ne fut pas permanent, on ne peut que saluer le courage. Réussir à demeurer sain d’esprit après de telles épreuves ! On doit être fier d’eux. Je trouve qu’on ne fait pas assez attention aux anciens combattants. Une vraie journée nationale qui serait fêtée comme telle chaque année ferait du bien.

Ma seule critique à formuler après lecture, ce n’est pas sur ce qui est écrit, c’est sur ce qui ne l’est pas. Car à lire la biographie de l’homme, il a eu des tas d’autres aventures passionnantes après la deuxième guerre mondiale. Il m’aurait plu de les connaitre aussi. Dommage, il est décédé et ces vies finiront par s’oublier sans écrits pour les sauvegarder pour les générations futures.

Liste nominative du personnel du Mercator au départ d’Ostende le 21 février 1940

Cette liste reprend le nom de famille, la fonction et ce que les personnes qui étaient dans le Mercator ont décidé de faire au 4 avril 1941 alors que le navire école était encore au Congo après sa double traversée de l’Atlantique.

Je me suis dis qu’elle pourrait peut-être intéresser certains des descendants des personnes concernées même si l’absence du prénom rendra plus difficile le fait de les trouver. Mais étant moi-même en recherche d’informations sur mes descendants, je suis sensible à ces préoccupations.

Numéro Nom Fonction Situation au 04/04/1941
1 Van de Sande, R. Commandant reste A/B Mercator
2 Delforge, J. 1er Officier ff. embarque sur Moanda
3 Ceulemans, H. Lieutenant embarque sur Moanda
4 Waignien, A. Lieutenant embarque sur Moanda
5 Dhondt, G. Officier instructeur embarque sur Moanda
6 Zaslawsky, W. Docteur Congo
7 Buelens, R. Aumônier embarque sur Moanda
8 Goddaert, C. Chef Mécanicien reste a/b Mercator
9 Segers, J. Sec.-Commisaire Congo
10 Toussaint, E. Radiotélégraphiste embarque sur Moanda
11 Goderniaux, B. Elec-Mécanicien embarque sur Moanda
12 Brackx, E. Motoriste embarque sur Moanda
13 Labouverie, C. Ass. Motoriste Forces Brit. Kenya
14 Knors, J. Maitre d’Equipage reste a/b Mercator
15 Berbuto, B. Voilier reste a/b Mercator
16 Ijzerman, J. Charpentier reste a/b Mercator
17 Haas, F. Matelot reste a/b Mercator
18 Swartwager, A. Matelot embarque sur Moanda
19 Coetermans, E. Matelot a/b Roumanie
20 Deswert, M. Matelot aux. Force Publique Congo
21 Van Driessche, G. Matelot aux. Force Publique Congo
22 Droeven, E. Matelot léger Force Publique Congo
23 Gille, G. Matelot léger a/b Roumanie
24 Van Torre, A. Matelot léger a/b Mafuta
25 D’Hainaut, C. Mousse a/b Roumanie
26 Becker, E. Mousse a/b Mafuta
27 Michaux, R. Mousse a/b Roumanie
28 Bulke, G. Mousse a/b Mafuta
29 Mathyssens, A. Steward reste a/b Mercator
30 Thiry, P. Messroom-Steward embarque sur Moanda
31 Devos, F. 1er Cuisinier a/b Elisabethville
32 Blonde, F. 2ème Cuisinier a/b Elisabethville
33 Haveneers, A. Aide-Cuisinier embarque sur Moanda
34 De Coninck, G. Aide-Cuisinier a/b Elisabethville
35 Wydooghe, J. Cadet a/b Mokambo
36 Van Puyvelde, J. Cadet a/b Mokambo
37 Byron, A. Cadet a/b Mokambo
38 De Ryckere, E. Cadet a/b Mokambo
39 Blasin, A. Cadet embarque sur Moanda
40 Creten, R. Cadet embarque sur Moanda
41 de Schutter, L. Cadet embarque sur Moanda
42 Geluyckens, D. Cadet embarque sur Moanda
43 Ghijs, R. Cadet S.V.N. Congo
44 Pesch, J. Cadet embarque sur Moanda
45 Poskin, E. Cadet embarque sur Moanda
46 Reculez, Y. Cadet Adm. Territoire Congo
47 Rodrique, A. Cadet S.V.N. Congo
48 Sarlet, P. Cadet embarque sur Moanda
49 Van Dyck, J. Cadet embarque sur Moanda
50 Van Schoonbeeck, P. Cadet embarque sur Moanda
51 Wagner, R. Cadet a/b Mokambo
52 Vanderween, R. Cadet Force Publique Congo
53 Renard, G. Cadet embarque sur Moanda
54 Zonnekeyn, R. Cadet a/b Elisabethville
55 Grandjean, R. Cadet embarque sur Moanda
56 Barthelemy, R. Cadet Force Publique Congo
57 Cornez, J. Cadet embarque sur Moanda
58 Vervynck, M. Cadet embarque sur Moanda
59 Boué, J-M. Cadet Force Publique Congo
60 Dumortier, A. Cadet embarque sur Moanda
61 Steens, M. Cadet embarque sur Moanda
62 De Keyzer, E. Cadet a/b Moanda
63 Cattoor, A. Cadet S.V.N. Congo
64 Ponsard, H. Elève matelot embarque sur Moanda
65 Van Begin, P. Elève matelot a/b Elisabethville
66 Brouckaert, R. Elève matelot Force Publique Congo
67 Lemoine, F. Elève matelot a/b Roumanie
68 Ladeuze, A. Elève matelot a/b Elisabethville
69 Anciaux, L. Elève motoriste embarque sur Moanda
70 De Roeck, E. Elève motoriste Forces Brit. Kenya
71 Verreth, F. Elève motoriste embarque sur Moanda
72 Budts, P. Elève cuisinier reste a/b Mercator
73 Chaussier, A. Elève cuisinier a/b Elisabethville
74 Verschueren, J. Elève cuisnier reste a/b Mercator

Liste nominative des cadets du navire-école Mercator entrés à la Royal Navy le 1er mai 1941

Dans le même souci que pour le précédent tableau, je recopie les noms.

Numéro Nom et prénom Date de naissance Envoyé au Royal Naval College Dartmouth
1 Steens, Marcel 15/09/1917 non
2 Van Dijck, Julien 29/08/1919 non
3 Poskin, Edouard 9/01/1920 non
4 Blasin, André 17/03/1921 oui
5 Grandjean, René 4/05/1921 non
6 Van Schooneek, Paul 4/05/1921 oui
7 Cornez, Jean 2/06/1921 oui
8 Creten, René 24/09/1921 non
9 de Schutter, Lucien 17/12/1921 non
10 Pesch, Jean 20/12/1921 non
11 Vervynck, Marcel 31/12/1921 non
12 Sarlet, Paul 7/02/1922 non
13 Geluyckens, Daniel 26/10/1922 oui