Arlington Road, film de Mark Pellington

Il est conseillé d’avoir déjà vu le film vu que je fais des spoilers. Si vous ne l’avez pas encore vu et que vous voulez garder toute la surprise, il vaut mieux postposer la lecture de ce commentaire. ;-) Pour autre information, j’ai vu le film juste avant de commencer à écrire l’article (en VO sous titré français).arlington-road

Le but de cet article est de faire divers analyses, commentaires et critiques sur le film et d’ouvrir un espace de débat éventuel avec les lecteurs. Je vous conduis également vers quelques avertissements avant lecture sur la manière dont j’écris sur ce blog à propos du cinéma.

Ceci est une critique rapide : je n’ai pas trop d’inspiration ni de temps pour faire plus. J’irai donc directement dans le vif des sujets sans trop de préliminaires.

Suspense

Pour que ce genre de film marche, il faut qu’il y ait un minimum de suspense.

On se doute très vite que son voisin est suspect. Les indices sont très flagrants: le plan, la lettre, les jeux des enfants puis encore les paroles anti gouvernement lors du diner.

On comprend assez vite également qu’il y aura un attentat ou une tentative d’attentat (déjà, le film est un peu bourrin, on en parle dés le début et on se doute que ce n’est pas un hasard, surtout que la femme du héros n’est pas précisément morte dans un attentat, ça attire encore plus l’attention).

Toutefois, hormis cela, le déroulement de l’histoire laisse quand même la place à pas mal de suspense et de tension. Cette partie-là du film n’est pas mauvaise. Jusqu’au bout, on peut se demander ce qui arrivera finalement.

Le plan final

C’est le plus gros ratage du film. Tarabiscoté, pas crédible, presque ridicule, le plan tel qu’appliqué ne tient pas la route. Pour moi, cela suffit à ce que le film ne puisse être considéré comme « bon » car c’est trop important pour que ça puisse être bâclé.

D’abord les quelques explosifs stockés dans son coffre n’auraient jamais du provoquer une telle explosion, surtout à partir d’un parking souterrain. Il aurait fallu une camionnette bourrée à craquer. D’où l’idée de la camionnette, d’ailleurs.

Ensuite, pourquoi se faire chier à trouver un plan pour faire pénétrer une voiture de force dans les parkings souterrains alors qu’une explosion depuis la rue peut déjà être terriblement efficace et est nettement plus simple et beaucoup moins aléatoire à mettre en place.

Pour que leur plan marche, il fallait que (dans un ordre pas entièrement chronologique) :

  1. le héros loue une voiture
  2. qu’il surveille les entrepôts au bon moment
  3. qu’il voie que la camionnette est remplie d’explosifs
  4. qu’il la suive
  5. qu’il voit soudainement que son fils est dedans
  6. qu’il panique et la suive à toutes vitesses
  7. pour se retrouver devant une autre camionnette ressemblante
  8. juste au moment où elle pénètre
  9. et qu’il force le passage sécurisé (de justesse !!! car herse, barrière etc …)
  10. que le FBI n’empêche pas la camionnette de rentrer
  11. que son ami du FBI ne fasse pas fouiller ni évacuer le bâtiment
  12. que lui même ne fasse pas une alerte à la bombe pour faire évacuer le bâtiment
  13. ni qu’il ne dise pas tout au FBI quand il en a l’occasion (il a une preuve !!! et il ne la dit pas)
  14. qu’au moment ou plutôt dans la journée il suivait la camionnette, son voisin lui barre la route sans trop pêter sa voiture
  15. que pendant la bagarre, les terroristes ait le temps de mettre les bombes dans son coffre sans qu’il ne remarque rien !
  16. last but not least, tout ce plan impliquait forcément que le voisin allait être démasqué par le héros (alors que sans les feux d’artifice, ils ne se connaissaient pas) … etc … et ne me dites pas le contraire, on improvise pas une attaque terroriste surtout s’il s’agit de remplacer un plan simple par un plan compliqué

J’arrête là. Je ne vais pas non plus mentionner que les conversations au talkie walkie semblent ne pas aller dans le sens du plan comme on le voit.

C’est beaucoup, beaucoup trop compliqué et aléatoire. C’est sur, ça en jette plein les mirettes. On se dit que, comme le héros, on s’est fait avoir et que donc c’est trop bon. Mais non, la vérité, c’est que les meilleurs plans sont les plus simples et ne dépendent en tout cas jamais du hasard. Et ici, c’est carrément très mauvais.

arlington-road-1999-03-g

La bureaucratie

Bien que le film semble, heureusement, anti terroriste, il apporte aussi quand même un fort message anti état en critiquant fort son incompétence voir en justifiant carrément les raisons que les terroristes ont pour agir. Bien sur, le méchant est montré comme un psychopathe et ses méthodes sont décriées (notamment le fait qu’il tue des enfants) mais ça n’empêche que le film garde une certaine bienveillance envers ses actions (son père ruiné, la femme du héros tuée à cause de mauvais fichiers, les enquêtes mal menées).

Les terroristes sont d’ailleurs montrés comme étant beaucoup plus efficaces que les anti terroristes.

Je ne sais pas si c’est voulu mais c’est intéressant.

Relations entre le voisin et le fils du héros

Le voisin se mets presque à nier son propre fils et joue excessivement avec le fils du héros. Pourquoi ? J’ai trouvé que ça ajoutait au climat de tension, certes, mais que ça n’avait pas forcément trop de logique ni d’intérêt.

Tout ce que vous direz …

Quoi qu’il vous arrive, on trouvera toujours des éléments de votre vie ou des mots que vous avez dit pour pouvoir vous incriminer. C’est un des messages du film, notamment quand on interroge ses étudiants.

Complot des enquêtes mal menées

Autre message: le gouvernement ne fait pas bien son boulot et il n’y a jamais de terroristes esseulés mais presque toujours des énormes organisations terroristes très bien organisées. Waipe, c’est un peu limite quand même. A croire qu’il faut forcément qu’il y ait toujours des énormes complot en Amérique.

Votre voisin

Ne faites pas confiance à votre voisin, même s’il a l’air gentil ou père parfait. Vous ne savez pas qui il peut être véritablement: potentiellement un terroriste psychopathe tueur d’enfants sans scrupules. Je ne déconne pas, c’est dans l’accroche commerciale du film (« never trust your neighbour » sur la couverture de mon DVD). Le réalisateur lui-même dit que son film a pour but de nous inciter à être prudent et nous méfier. C’est quand même assez malsain, au final.

Impressions personnelles finales

L’idée était intéressante. Point de vue suspense ou prévisibilité, il y avait moyen de faire mieux mais c’est encore suffisant (certains trucs sont prévisibles). Par contre, pour la crédibilité et le réalisme du plan des ennemis, c’est zéro. Et c’est dommage parce que, hormis cela, le film était relativement moyen et s’en sortait pas trop mal. Mais avec ça, je donne moins de 10/20. En comptant également le fait que certains des messages subliminaux (gouvernement toujours mauvais, incompétence, terroristes très bien organisés, complots, se méfier de tout le monde) m’ont paru trop caricaturaux ou à charge ou malsains, je baisse même encore un peu la note.

Au final, il y avait moyen de faire beaucoup mieux, car l’idée de départ et la trame générale n’était vraiment pas mauvaise mais, dommage, c’est très mal exploité. Le film veut, comme dans ceux du même genre, faire intelligent en élaborant un plan compliqué qui doit nous surprendre mais, pour moi, c’est ça avant tout qui tue le film et qui n’aide pas à oublier les autres défauts du film (au contraire).

1287666478-arlingtonroadaff

La surprise du chef

Je viens d’apprendre que ce film a été nominé pour son … scénario. Bon, heureusement qu’il n’a pas gagné !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s