Yammer

Connaissez-vous Yammer ? Il s’agit d’un réseau social pour l’entreprise. Une sorte de Facebook mais réservé aux entreprises pour un usage interne à celles-ci. Pour s’y inscrire, il faut disposer d’une adresse e-mail professionnelle et toutes les personnes qui s’inscrivent avec la même « fin d’adresse » (« @entreprisemachin.be » par exemple) se retrouvent sur un réseau commun. Là, le réseau est une sorte de complément à l’intranet et permet d’échanger, lancer des appels à projets, informer et s’informer et également se retrouver pour discuter de choses parfois moins sérieuses ou pour s’entraider.

Un des principes de ce service web est que, contrairement à l’intranet, il est disponible de partout et donc y compris de chez nous. Une manière de pouvoir se tenir informés y compris pendant un long congé. Ou de pouvoir poser une question « à la cantonade » si on connait des problèmes avec son ordinateur professionnel (télétravail en panne par exemple) et voir si on est le seul à connaitre le problème où si c’est plus généralisé. Une des conséquences est d’horizontaliser un peu plus le fonctionnement de l’organisation. Il devient possible de parler à sa GRH sans que cela ne choque personne là où le fonctionnement bureaucratique classique exclurait qu’on aille au dessus du N+2. Cela demande donc une certaine « maturité » du changement organisationnel avant de s’y lancer sous peine de connaitre un échec.

Je vous ait fait une capture d’écran (avec les informations personnelles cachées) pour que vous puissiez voir un peu mieux de quoi il s’agit:

printscreen yammer spf ss_3

Printscreen du réseau yammer de mon entreprise à la présente date

Sur ce site internet, il y a les réseaux d’entreprise et il y a des réseaux « externes » mixtes auxquels on peut appartenir même si on fait partie d’organisations différentes (chaque réseau étant ouvert, fermé, sur invitation, etc …). Un de ces réseaux externes s’appelle le Club35 et a pour particularité de fédérer ou tenter de le faire des jeunes fonctionnaires de moins de 35 ans. Pour le moment, les discussions y ont surtout lieu en Néerlandais du fait même que Yammer y semble plus répandu mais c’est intéressant de voir combien d’organisations y sont représentées par au moins une personne car cela donne une indication de la « percée » de Yammer dans la fonction publique de manière générale.

Après un rapide calcul, j’obtiens le chiffre de 118 ! La Province de Namur n’est pas dedans. Pourtant, il y a bien des agents de la Province qui sont enregistrés sur Yammer puisque le réseau est reconnu. S’il y en a qui me lisent ici et qui ont moins de 35 ans, je les encourage donc à rejoindre le Club35, ne fut-ce pour son activité annuelle « en vrai ».

Alors, combien d’agents sont sur Yammer ? Y a-t-il une politique d’entreprise à son propos ? Est-ce encouragé ou découragé par l’encadrement supérieur ? Toutes des questions que je serais ravi de poser au député provincial en charge du personnel. La gestion des ressources humaines, ce n’est pas que l’administratif, c’est aussi faire attention à l’ambiance de travail, à la communication interne et être attentifs à l’introduction des nouvelles technologies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s