Médias sociaux, internet et le BEP Environnement

Le monde évolue, les citoyens avec mais pas toujours les organisations (publiques ou non). Ou en tout cas souvent avec retard.

Vous souvenez-vous des fortes neiges qui ont eu lieu il y a deux et trois ans ? A ce moment là, l’information manquait. Il aurait été pourtant si simple d’avoir un compte Twitter, une page Facebook ou de mettre à jour le site internet. Ou de prévoir une newsletter ciblée en fonction des communes. Rien de tout cela pour le moment. Je ne sais pas s’il existe une cellule de crise mais je trouve que pour le peu d’argent que ça coûterait et pour les services que cela rendrait, il est temps pour le BEP de s’investir au sein des médias sociaux et de le faire bien.

Toute information utile (changement du jour de collecte, grève, fermeture exceptionnelle d’un parc à conteneur, etc) doit pouvoir être mise en ligne à travers ces médias et atteindre les citoyens au plus vite et au plus facile.

Publicités

3 réflexions sur “Médias sociaux, internet et le BEP Environnement

  1. Monsieur Bourguignon,
    Ce petit message afin de vous rassurer : le monde évolue, les citoyens aussi et… les organisations publiques également ! J’en veux pour preuve toute une série d’initiatives prises par BEP Environnement et, plus globalement, par le BEP pour assurer la bonne information des citoyens namurois en temps « normal » ou en contexte de crise.
    Vous citez les intempéries qui ont perturbé la collecte des déchets en décembre 2010 et janvier 2011. A l’époque déjà, le BEP était présent sur internet (bien sûr) et les réseaux sociaux via Facebook et Twitter. Elles vous ont sans doute échappé. Les informations relatives aux perturbations, aux collectes de rattrapage organisées ont bien entendu été diffusées par ces différents modes de communication modernes, de même que par téléphone pour les nombreux citoyens qui ne disposent pas de ce genre d’outils informatique.
    Je vous rassure également en vous informant que toutes (absolument toutes !) les informations utiles aux citoyens telles que changement de jour de collecte, fermeture des parcs à conteneurs,… se trouvent en ligne systématiquement et relayées sur Facebook et Twitter. J’en veux pour preuve la fermeture récente du parc à conteneurs de Champion en raison des travaux de voiries qui se déroulent à proximité. Si vous remontez la ligne du temps de la page Facebook du BEP, vous verrez que cette info a été relayée à 3 reprises sur Facebook et au moins 4 fois sur Twitter.

    Si il subsistait un doute chez vous quant à l’investissement important du BEP dans la communication web, je vous invite à prendre contact directement avec moi. Je me ferais un plaisir de mieux présenter les diverses facettes de la communication du BEP, mais aussi les nombreux projets en cours, en lien avec internet, les technologies mobiles et les réseaux sociaux afin de vous montrer la proactivité qui est la nôtre dans le domaine de la communication web (pour preuve, une alerte m’est parvenue sur la référence à BEP Environnement dans votre blog) mais aussi sur toute question relative à notre organisation en général (je fais ici référence à autre article que vous publiez sur votre blog).
    A votre entière disposition,
    Ingrid BERTRAND
    Responsable de la communication du BEP
    ibe@bep.be
    081/71.71.75
    0795/32.72.14

    J'aime

    • Bonjour,

      Si le BEP diffusait déjà des informations en 2009-2010, cela m’avait échappé à l’époque, effectivement. Je me souviens également avoir eu difficile à trouver l’information précise pour mon quartier sur l’incidence du passage du tour de France (en fait, il n’y avait pas d’incidence, c’était là sans doute tout le problème …). Toutefois, je suis le premier à reconnaitre que le BEP est à l’avant plan d’un point de vue communication et que ma brève ne le mettait pas assez en avant.

      Si je pensais, de mon expérience personnelle, forcément réductrice, qu’il n’y avait pas d’information de crise via médias sociaux, je sais maintenant que c’est le cas et je m’en réjouis. Evidemment. Si ce que je souhaitais existe déjà, il n’y a pas de raison de ne pas être « heureux ».

      Je vois d’ailleurs que le BEP E utilise de la veille communicationnelle, ce qui est une bonne preuve du professionnalisme de ses équipes de com. Face à cela, je comprends fort bien votre réaction outrée, quand on fait son métier avec passion, la moindre remise en question peut être douloureuse surtout si elle est considérée (à juste titre dans ce cas-ci) comme injuste.

      Je me réjouis quand même que cette brève (je ne mets dans cette catégorie que des articles de moindre importance) ait pu mettre en avant plan ce que vous faisiez dans le domaine. On ne communique jamais assez sur ce qu’on fait de bien. Le web ne coûte rien, la transparence est une vertu à l’heure des nouveaux médias surtout quand on est une organisation publique. Et la remise en question des services publics par certains courants politiques doit conduire les administrations à communiquer toujours mieux et plus sur leur efficacité.

      Par rapport au fait de relayer plusieurs fois une même information sur Facebook, je serais un peu plus dubitatif de l’utilité de la chose. On sait que l’utilisateur « moyen » (une grosse majorité) utilise ses logiciels avec un paramétrage par défaut. Dans le cas de Facebook celui-ci est un « tri » opéré par Facebook et non pas « les plus récentes » qui représente toutes les publications. L’algorythme est évidemment inconnu mais on sait que des informations considérées comme spam (ce qui pourrait être le cas d’une même information postée plusieurs fois) apparaitront moins facilement sur les murs des « fans ». La politique la plus efficace est d’obtenir le « partage » de l’information par les premiers concernés. Non seulement efficace sur la cible mais également pour être plus affiché sur les fils infos. Mais sans doute plus facile à dire qu’à faire, je le reconnais bien volontiers.

      J’apprécie très fortement, non seulement votre commentaire (quand il aurait été plus facile de râler dans son coin, vous rectifiez l’information, ce que je trouve très positif) mais également votre proposition de contact. Si cela vous agrée, je vous recontacterai pour une interview par mail sur le sujet que vous proposez et qui vous l’aurez compris m’intéresse.

      Cela dit, mon optique ici, quand j’écris un article est de partir des informations disponibles pour tout citoyen et pas uniquement celle qu’un membre d’un parti ou un candidat aux élections pourra obtenir (forcément plus facilement mais c’est impossible à vérifier). C’est la raison pour laquelle je ne contacte pas les relais disposant d’une information privilégiée. Je ne suis qu’un petit candidat ayant extrêmement peu de chance d’être élu, ma jeunesse est sans doute un désavantage mais je considère que la campagne et les termes de celles-ci doit pouvoir être compréhensible par tous et se faire sur base des éléments que tout le monde possède.

      L’optique des articles de la catégorie « Débat » est de partir d’un thème, de faire quelques recherches dessus, de synthétiser un peu cela et de trouver des pistes d’amélioration pour le futur. Puis d’attendre les réactions et de débattre. Les réactions des principaux concernés sont évidemment les bienvenues, peut-être encore plus que celles des politiciens professionnels qui dans leur passion peuvent parfois faire preuve d’une aggressivité malvenue. Comme je l’ai vu il y a peu d’un membre de la députation provinciale vis-à-vis du parti Ecolo au sujet de l’avenir des Provinces sur Facebook. Il n’y a pas de débat possible qui contiennent des carricatures de l’un ou de l’autre.

      J’espère que vous aurez compris que ma démarche n’était – même si je reconnais que la brève avait un mauvais point de départ (mon expérience personnelle 2009 – 2010) et donc une mauvaise conclusion – pas de démolir votre travail. On obtient pas une ISO 9001 par hasard, du moins je l’espère.

      Je vous remercie en tout cas pour le pic d’audience de la journée d’hier.

      En m’excusant du délai mis à vous répondre (je sors de quelques jours bien rempli, ce qui explique que le blog n’a pas été mis à jour récemment et ne le sera pas avant ce soir), et en espérant avoir encore le plaisir de vous comptez comme lectrice,

      Bien à vous,
      Aurian Bourguignon

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s