Des PASS pour favoriser la culture dans la province de Namur ?

16Nam. C’est le nom de l’initiative lancée par la Ville de Namur offrant un « passeport » avec un accès facilité à divers lieu culturels l’année de leurs seize ans (plus d’infos ici). L’idée est séduisante, elle offre une certaine visibilité à divers lieux culturels parfois méconnus et peut permettre une certaine « prise de risque » pour celui qui reçoit le « pass ». Tout le monde en sort gagnant, la culture (au sens large) comme la jeunesse.

En s’associant à un tel projet, la Province pourrait l’étendre à d’autres villes. Elle pourrait également l’étendre à d’autres âges. Si l’idée « jeunes » est une bonne idée au départ, il y a d’autres moments de la vie qui mériteraient de recevoir un pass. Des moments où la maturité s’éveille, les besoins évoluent et où l’on pourrait également donner l’envie de la découverte. C’est aussi le rôle du service public que d’encourager la diffusion de la culture (toujours au sens le plus large) vers des publics qui n’y sont pas nécessairement initiés.

Bien sur, il n’y a rien ici de « budgété » mais nous soutenons que la faisabilité provinciale d’un tel projet doit pouvoir être étudiée aussi bien pour l’extension du 16Nam que pour la création d’un tel passeport pour les 25, 40 et 65 ans. « Provincialiser » le projet présenterait d’ailleurs un grand avantage: celui de permettre une ouverture au-delà de sa seule commune en incitant à découvrir ce qui n’est pas forcément à côté de chez soi.

Tout en restant dans l’idée d’un carnet que chaque personne reçoit chez soi avec la liste des institutions participantes, d’une manière plus originale, nous défendons également l’idée de la création d’une monnaie locale (pour en savoir plus voir sur Wikipédia et Etopia, cela figure dans le programme général d’Ecolo page 3). Plutôt que de recevoir des bons en pourcentage ou des entrées gratuites en fonction du lieu, la personne recevrait plutôt des « billets » de la monnaie locale qu’on pourrait appeler temporairement des « MNL » pour Monnaie Namuroise Locale (1 MNL = 1 EUR). On aurait pu, pour l’humour, également appeler ça temporairement des CUL (abréviation de Culture) mais nous nous en sommes finalement abstenu.

Simple d’utilisation, le système offrirait une plus grande flexibilité et pourrait être utilisé de manière plus large qu’actuellement pour le Pass 16Nam déjà en vigueur à la Ville de Namur. Une bourse d’échange pourrait se mettre en place dans laquelle certains pourraient proposer des petits services en échange de MNL. Actuellement, les bons non utilisés ont toutes les chances de ne jamais être valorisés; alors que, dans le cas envisagé, en plus d’accroître le flux de visiteurs, le lien social serait renforcé, de même que les petits services offerts entre citoyens. Les entreprises pourraient également les offrir à leurs clients ou à leurs employés (avec exonération). Et, le plus merveilleux dans tout ça, c’est que cela profiterait exclusivement à des structures locales puisque seules celles-ci accepteraient cette monnaie.

Bien sur, ça demande une taille critique mais je crois celle-ci plus facilement atteignable à travers la Province qu’à travers n’importe quelle commune namuroise. Et le choix d’une échelle plus large ne garantirait pas que la monnaie locale ne serait pas utilisée dans d’autres provinces, ce qui n’est pas le but.

Pour la Province, il ne resterait plus qu’à échanger contre de vrais euros les recettes en fausse monnaie. Au passage, on remarquera que, du coup, les caisses sont également mieux sécurisées puisqu’une partie d’un éventuel vol ne serait pas valorisable.

A tout cela, on pourrait nous objecter (avec raison) que le passage en « monnaie locale » va du coup fortement déforcer l’objectif de diversification de la « consommation » culturelle et qu’elle sera utilisée pour les biens les plus populaires. Cette objection ne nous parait pas absurde. Lors de la réalisation du projet, voire du test ou de l’évaluation, il faudra donc étudier si cet effet pervers se produit. Une possibilité réaliste d’y remédier serait de prévoir des billets avec une couleur différente qui ne seraient échangeables qu’auprès des opérateurs exerçant un art moins « populaire ».

Au départ de deux idées différentes  qu’elle associerait- un pass culture et la création d’une monnaie locale – la Province pourrait soutenir et développer la culture d’une manière intelligente. Alors bien sur, si cela devait être mis en place, il faudra ensuite l’évaluer. Car ça peut aussi échouer mais le risque pris n’est pas très grand par rapport au bénéfice attendu donc nous pensons que cela en vaut la peine.

Si ce projet un peu novateur et original vous pose question, n’hésitez pas à donner votre avis !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s